Chez Colette

Pour Lakévio

Je vous

làJ'ai vécu là des moments précieux..... des moments que je ne voudrais pas revivre pour tout l'or du monde.... des moments de profonde tristesse. J'y ai appris la solitude.......petite fille unique..... j'étais en plus la fille de la maîtresse, celle qui "rapporte" forcément, donc j'étais tenue à l'écart.......

 

J'étais une petite fille à la campagne,

c'était l'été, les grandes vacances et moi, la fille unique, solitaire par définition,

j'avais la permission d'accompagner chaque après midi Monique,

celle qui fut la seule amie de mes jeunes années !

Ses parents étaient paysans,

il était hors de question pour eux qu'elle ne fasse rien durant deux mois !

Elle allait donc chaque jour "garder les vaches" !

C'était une véritable joie pour moi de l'accompagner !

Un bâton à la main

pour guider quand il le fallait la Marcade, la Barade, la Noiraude ou la Marguerite,

une tranche de pain accompagnée d'une barre de chocolat

dans un sac pour le goûter,

l'après midi s'annonçait heureuse !

Nous emportions des foulards, des "petas" autant que nous pouvions en récupérer ..

Arrivées au pré, nous investissions un muret et à nous la déco !!

Nos tissus déployés

se transformaient en splendides tentures, en tapis luxueux,

les pâquerettes, boutons d'or, fleurs de trèfle

devenaient bouquets extraordinaires,

quelques branches d'arbre pour fermer la porte de notre royaume ....

et par la grâce de la magie,

nous devenions grandes dames, nous nous rendions visite,

prenions un repas en commun ..

- oh la saveur du chocolat un peu fondu par la chaleur du soleil -

Le bonheur !

tout simple mais si plein, si pur, si serein, si enivrant !

les rêves qui s'envolaient, l'avenir qu'on dessinait heureux !

Deux petites filles au milieu des prés et des fleurs

qui ne s'ennuyaient jamais,

qui ne voyaient pas passer les heures !

Et bien, voyez vous,

je me dis encore aujourd'hui que ces après midis là

valaient leur pesant d'or ! 

Posté par colettemoi à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bonheur !

 

J'ai un vrai petit bonheur à vous proposer aujourd'hui !

enfin, à mes yeux ! soyez indulgents !

Le jardin avait

terriblement souffert des dernières gelées de fin avril/ début mai

alors que tout était en bourgeons, voire en fleurs ....

 A ce moment là,

je pensais vraiment que l'althéa et les hortensias étaient perdus

et j'en étais navrée ....

Et puis,

timidement, doucement, lentement, ces derniers jours,

remarquer

une feuille qui se forme,

une promesse de fleur qui se révèle,

une couleur qui renait ....

Je suis ravie de constater, une fois de plus,

qu'il ne faut jamais sous estimer la force de la nature !

 Certes les hortensias ne fleuriront pas cette année, mais ils sont sauvés !

Quant à l'althéa, il est en pleine forme !

 

Hortensias

 

Alth_a

 

La nature est pleine d'enseignements, ouvrez grands les yeux, et elle vous instruira. 

    Félicité Robert de Lamennais

 

Posté par colettemoi à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Pour Lakévio

116690134

Je m'appelle Juliette,

je suis assistante de direction dans un gros cabinet d'avocats.

J'y travaille depuis de longues années.

Si je suis toujours passionnée par mon métier,

force m'est tout de même de constater

que mon travail devient de plus en plus compliqué,

que mes patrons sont de plus en plus pressés,

que les journées devraient être rallongées pour que je puisse satisfaire tout le monde ....

Mes cinquante printemps bien sonnés supportent de plus en plus difficilement

les ordres et .... les contre-ordres dans la foulée,

les heures supplémentaires à faire pour boucler à temps certains dossiers,

les petites phrases assassines

"Juliette, vous n'avez pas encore terminé ? vous m'aviez habitué à plus de diligence !"

les petites nouvelles qui lorgnent sans vergogne sur mon poste ....

Bref, je me sens épuisée, proche du "burn out".

Le week end dernier nous en avons parlé mes amis et moi,

tous avaient remarqué mon épuisement et

tous avaient des solutions !

Dans le lot, une a particulièrement attiré mon attention ..

il s'agit tout simplement de faire quelques jours de retraite dans un monastère !

J'ai pris contact avec un monastère de clarisses ..

 ces retraites sont ouvertes à tous, croyants et mécréants !!

il est proposé

de partager le calme et le silence des lieux,

de vivre au rythme de la communauté,

de se recentrer sur soi, de s'écouter, de lâcher prise,

de laisser à la porte internet et téléphone !

J'ai retenu une semaine et m'y voilà !

Arrivée hier soir,

frappée par l'austérité des lieux et

de ma cellule située dans un bâtiment annexe

j'ai mal dormi,

me demandant sans cesse si j'avais fait le bon choix,

si j'allais résister ... si .... si ....

Au petit matin,

j'ai décidé de tenter l'expérience !

La cloche vient de sonner,

la soeur portière m'a expliqué hier soir

 qu'il me faudrait descendre à ce moment dans le grand réfectoire où

sont déjà rassemblées

les soeurs levées depuis bien longtemps !

Je prends l'escalier et soudain

je m'aperçois que l'habitude de marcher pieds nus chez moi

est très bien ancrée en moi ! je suis pieds nus !!

Trop tard pour remonter, que faire ?

Croyez vous que les soeurs vont comprendre ?

 Je doute .... mais, après tout,

qui sait comment elles marchent dans le silence de leurs cellules ?

 

Posté par colettemoi à 00:00 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags :

Le nez en l'air .....

 

..... admirer le travail des belles !

07-Juillet 2017

 

Les hirondelles

Elles me donnent ma leçon de chaque jour.

Elles pointillent l’air de petits cris.

Elles tracent une raie droite,

posent une virgule au bout,

et, brusquement, vont à la ligne.

Elles mettent entre folles parenthèse

la maison où j’habite.

D’une plume d’aile légère,

elles bouclent d’inimitables parafes.

Puis, deux à deux, en accolade,

elles se joignent, se mêlent, et,

sur le bleu du ciel, elles font tache d’encre.

Mais l’œil d’un ami peut seul les suivre,

et si vous savez le grec et le latin,

moi je sais lire l’hébreu que

décrivent dans l’air des hirondelles

de cheminée.

                                                                                                Jules Renard « Le sourire de Jules »

Posté par colettemoi à 00:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,

Pour Lakévio

 

 

116407616

 

Ce week end

je suis venu avec maman rendre visite à Granny Lisbeth.

J'aime venir chez elle,

la propriété est belle et la maison magnifique !

Granny est une belle dame

à l'allure distinguée, aux gestes précis, aux paroles toujours choisies avec soin,

d'humeur toujours égale !

De par son mariage elle a été amenée

à côtoyer l'aristocratie anglaise, elle en a épousé les belles manières !

C'est une dame charmante,

pas snob du tout comme on pourrait le craindre !

Depuis le décès de son mari, elle mène une vie beaucoup plus simple et

semble y prendre grand plaisir !

Elle voue une véritable passion à Simon the cat,

lui seul peut se permettre de s'étirer sur les précieux sofas ...

Pour les humains, c'est une toute autre histoire !

voyez donc combien maman se tient droite

au moment sacré du tea time !!

sans doute entend elle encore "le port de tête Jenny, le port de tête ....."

Le fameux tea time que rien ni personne ne saurait perturber !

mais ..... si le beau service est en place,

où sont donc passés les scones et autres douceurs ??

 Granny ? y aurait il un certain laisser aller ?

Où surveillez vous votre ligne ?

Bref, tout irait bien dans le meilleur des mondes si

un "détail" ne venait gripper la machine ..

Granny est passionnée de cricket,

tout comme l'était Matthew, son mari.

Etant son seul petit fils,

elle a fondé tous ses espoirs sur moi et adorerait que je marche dans les pas

de ce Grand Pa que je n'ai pas connu !

Elle insiste lourdement à chacune de mes visites,

me relatant les exploits de telle ou telle valeureuse équipe,

allant même jusqu'à m' offrir la tenue adéquate!

Pour lui faire plaisir je me suis inscrit dans un club

j'ai même suivi quelques entraînements,

mais ......... je ne trouve pas ça "fun" du tout !

Comment lui avouer que je vais arrêter, que ma vraie passion

c'est .... le théâtre !!!

"oh my God"  !

 

Posté par colettemoi à 00:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :

 

robert kenton nelson sacs

 Sept heures,

dans la cuisine Stéphanie attend, le café est en train de passer;

elle s'approche du calendrier,

la semaine prochaine elle aura cinquante ans ...

Oh, ce sera un jour comme un autre

pense-t-elle, désabusée !

Elle aura, au mieux, un coup de fil de ses enfants,

ce qui la comblera ... on s'habitue à tout !

Elle aura, au mieux,

un souhait de "bon anniversaire" de la part de son mari

.... la coutume !

ça fait bien longtemps maintenant qu'elle sait

que si elle n'organise rien elle même, personne ne le fera  à sa place !

.... la routine !

Bien sûr elle enviera secrètement ses amies

qui ne manqueront pas de lui raconter combien elles ont été gâtées

pour la même occasion !

Elle leur répondra fièrement que pour elle ça n'a aucun intérêt,

que c'est un jour comme un autre !

Un mensonge évidemment,

elle aussi aimerait être  "une heure, une heure seulement"

celle que l'on fête ! celle qui se sent belle et aimée !

Huit heures,

son mari arrive dans la cuisine ..

"Stéph, je veux te parler, viens t'asseoir là"

Le sang de Stéphanie ne fait qu'un tour, que va-t-il lui annoncer ?

" C'est ton anniversaire très bientôt,

je sais bien que je ne te l'ai jamais vraiment souhaité,

du moins pas comme tu l'aurais aimé,

alors, pour cette nouvelle dizaine, je suis passé chez <Lan....er>,

un avoir t'y attend !

je sais que tu rêves d'un très beau sac à main,

mine de rien je t'ai entendu t'extasier sur celui de Marjorie !

Fais toi plaisir

en choisissant celui qui te plaira le plus !"

Surprise, Stéphanie reste muette ....

il a pensé à elle !

il lui offre un cadeau !

un sac de luxe !

 Une seule pensée lui traverse l'esprit,

qu'a-t-il à se faire pardonner ?

 

 

 

 

Posté par colettemoi à 00:00 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags :